Un hiver en Floride - Lucia Taylor

Mon blogue

Un hiver en Floride

Un hiver en Floride - Lucia Taylor

Le printemps est arrivé, même si les températures sont encore très froides pour la saison. C’est long l’arrivé de la chaleur au Québec, l’hiver traîne trop longtemps des fois, c’est dur sur le moral. Les gens deviennent un peu marabouts, lorsqu’il y a une semaine de grands froids en continu. Mais bon, j’imagine que ça fait partie du charme du Québec. Comme mon père disait, « si nous ne sommes pas contents, nous n’avons qu’à aller vivre ailleurs, car ce n’est pas prêt de changer ». Cette citation m’est toujours restée en tête. Alors c’est ce que mon mari et moi, allons faire l’hiver prochain. Nous allons prendre nos vacances en hiver, et aller passer six semaines en Floride. Nous partirons pendant les pires froids, soit du début janvier à la mi-février. Cela coupera l’hiver en deux, et nous reviendrons énergisés pour affronter un printemps, parfois interminable. C’est mon mari qui a lancé l’idée, il y a quelques mois. Habituellement, nous prenons nos vacances à l’été, mais je crois que c’est davantage pendant l’hiver que nous en avons besoin. L’été, il fait beau et chaud, et de plus, il fait clair plus tard. Donc, de partir dans le Sud l’hiver nous permettrait de refaire le plein d’énergie pendant cette période déprimante. L’hiver, c’est agréable quand tu pratiques des sports ou activités d’hiver, comme le ski, la raquette, la randonné. Mais avec l’âge, nous en faisons beaucoup moins, nous sommes devenus moins tolérant au froid. En tout cas, nous essayerons de passer au moins un hiver en Floride, et ensuite, nous verrons bien si ça nous tentes de recommencer.

Pour me préparer à cet hiver au chaud, j’ai décidé de me faire de l’epilation. Ma fille me parlait de ça, il y a quelques mois, et ça m’a donné le goût de me débarrasser de la lourde tâche d’avoir à me raser à toutes les semaines. De plus, le rasage, ça me donne des irritations et des rougeurs. Ma fille est en train de le faire. C’est 6 ou 7 traitements, étalés sur environ 1 an, donc je dois commencer dès que possible, car sinon, je ne pourrai pas me faire bronzer autant que je le souhaiterais. Lorsque vous avez subi un traitement, vous ne pouvez exposer la zone aux rayons solaires. J’ai beaucoup lu sur le traitement, pour savoir dans quoi je m’embarquais, et j’ai été surprise de l’efficacité de ce traitement. Les bonnes cliniques esthétiques garantissent une diminution des poils de 80% au minimum. C’est vraiment génial cette technologie. Ainsi,  je serai prête pour notre nouveau projet !