Un coup de froid - Lucia Taylor

Mon blogue

Un coup de froid

Un coup de froid - Lucia Taylor

Sportif et fanatique de vélo de course, depuis que nous sommes mariés, je n’ai jamais vu mon mari se plaindre de sa santé. La dernière fois qu’il se sentait mal, c’était avant notre mariage où il s’était foulé la cheville en descendant de sa bicyclette et en marchant sur une pierre instable. Ceci lui a valu une déchirure des ligaments et de deux mois de plâtre. Mais même malgré ce petit accident, il ne s’est jamais plaint. Il n’est resté que quelques heures au lit et il était allé contrôler les travaux sur le chantier de construction de son entreprise. C’est un battant et un téméraire. Pourtant, un matin en pleine période de pluie, il a décidé d’accompagner Philippe pour la visite d’un terrain que ce dernier avait acquis et qui faisait l’objet de ses activités du weekend dans la gestion du patrimoine de sa famille. Les deux ont pris le vélo et ils sont partis de bon matin. Malheureusement, vers 17 h de l’après-midi, il tombait des cordes. Mais bizarrement, je ne me suis pas inquiétée, malgré qu’il ait appelé avant son départ. Un appel qui s’est fait vers 16 h. En effet, je me suis dit qu’ils sont grands et qu’ils prendront la peine de se mettre à l'abri. Vers 18 h 30, voilà qu’on sonne à la porte. C’était mon mari qui était mouillé jusqu’aux moelles. Il a juste eu le temps de ranger son vélo dans le garage et il a pris la direction de la salle de bain. Il m’a aussi lancé, « s’il te plaît chérie, fais-moi un bon thé chaud ! » Après s’être essuyé, il s’est blotti sous la couette avec un air très pâle. Je lui ai demandé s’il allait bien, il m’a juste répondu, « ça peut aller ! Si tu peux me donner le thé s’il te plaît ! » Je me suis exécutée. 10 minutes après, alors que j’étais descendue en cuisine pour la préparation du souper, voilà que j’entends des éternuements incessants. Je suis remontée pour le voir et j’ai constaté mon homme, un paquet de mouchoirs sur la table de nuit, allongé et fiévreux. Alors, j’ai appelé notre médecin familial qui arriva en quelques minutes. Il l’a ausculté quelques instants et nous a rassuré qu’il n’y avait rien de grave. Il a juste pris froid et le rhume s’est transformé en une fièvre qui ne sera que passagère. Il lui a prescrit quelques médicaments, tout en nous rassurant qu’il ira beaucoup mieux le lendemain matin. Ainsi, j’ai fait une bonne soupe pour mon homme au souper et je l’ai dorloté un peu. Il a dormi comme un enfant le soir, et le lendemain, il était debout comme si de rien n’était.